Photos famille.jpg

La kinésiologie, pour qui, comment, pour quoi ?

Pour qui, comment ?

Cette méthode s'adresse aussi bien aux adultes, aux enfants qu'aux bébés.

Je suis également formée à la kinésiologie animalière.

Technique de rééquilibrage psycho-corporel, elle s’attache au bien-être global de la personne en tenant compte de différents aspects : physique, émotionnel et mental.


Sa principale caractéristique est l’utilisation du test musculaire pour connaître le fonctionnement de la personne, détecter et lever ses déséquilibres et éveiller son potentiel.


La kinésiologie utilise le test musculaire. Le muscle stressé perd de sa tonicité, la tonicité du muscle est conditionnée par les émotions. La kinésiologie réinforme positivement le corps, le psychique, le mental, cette pratique permet une libération.


Pour quoi ?


  • Difficultés physiques, sportives : Douleurs, maux de dos, contractures, inflammations, problèmes dans divers systèmes (digestif, pulmonaire, dermatologique, ORL...), troubles du sommeil, énurésie, fatigue, perte d'énergie, problèmes de poids, allergies, dépendances, coordination, motricité fine ou globale, préparation sportive, compétition,...

  • Difficultés scolaires ou professionnelles : Stress, troubles de l'apprentissage, dyslexie, concentration, compréhension, mémorisation, expression, efficacité, organisation, motivation, prise de décision, réalisation d’objectifs...

  • Difficultés émotionnelles ou relationnelles : Tensions, anxiété, angoisses, tics, peurs, phobies, manque de confiance, mauvaise estime de soi, agressivité, conflits, troubles du comportement, tocs, états dépressifs..

  • Accompagnement durant des périodes difficiles : Deuil, séparation, maladie, mal-être diffus...

  • Animaux : L'animal n'a aucun moyen de maîtriser ses états émotionnels, sinon par le mouvement, qui lui permet de gérer sa sensibilité exacerbée. Rendre le mouvement intérieur possible par la kinésiologie permet à l'animal de pallier à un contexte, qui parfois, ne lui permet pas de s'exprimer sur ce plan. L'animal peut décider, plus ou moins, consciemment de venir éponger la problématique de son humain et venir la refléter au point qu'elle devienne sienne. Gainsbourg disait de son chien " C'est moi qui bois, c'est lui qui est mort d'une cirrhose, peut être était-ce par osmose".

Attention, cependant, la kinésiologie ne pose pas de diagnostic et ne peut en aucun cas se substituer à la médecine.